Un pont-levis est un type de pont mobile défensif qui se baisse et se lève pour ouvrir ou fermer le passage au-dessus d'un fossé encerclant un ouvrage fortifié.

z03

Château de Hautefort - Dordogne

On associe traditionnellement le pont-levis aux châteaux médiévaux, qui disposaient pratiquement tous d'un tel pont au-dessus de leurs douves ou fossé sec. Le relevage du pont permettait alors de bloquer l'entrée en cas d'attaque. Généralement, pour plus de sécurité, un pont-levis de château fort précède une herse.

Les entrées des fortifications sont aussi munies de pont-levis.

Il existe plusieurs types de ponts-levis, notamment :

Le pont roulant, ou pont à effacement longitudinal, n'est pas à proprement parler un pont-levis mais il en est toutefois l'un des prédécesseurs. Il est constitué d'éléments horizontaux qui, par un système de treuil et poulies, se placent les uns sous les autres pour laisser l'espace libre et donc infranchissable. 

Le pont-levis à flèches et à chaines : au début du XIVe siècle, on établit à l'entrée du bâtiment à défendre des ponts jetés sur les fossés qui se relèvent avec des chaînes.

z04

Pont roulant du XIIe siècle

Le système Poncelet : Ce système est conçu vers 1820 par le général mathématicien Jean Victor Poncelet. Le contrepoids des chaînes agissant sur le tablier est formé d'un chapelet de lourds maillons qui descend dans une fosse à mesure que le tablier se relève. La manœuvre est facile dans un espace restreint. Ce procédé, avec ou sans variante, équipe tous les ouvrages construits ou modernisés entre 1840 et 1875. Au fur et à mesure que le chapelet descend dans la fosse, maillons inférieurs se déposent les uns après les autres sur le sol de celle-ci, diminuant ainsi progressivement la masse du contrepoids. De nombreuses variantes naîtront, avec plus ou moins de succès.   

D'après Wikipédia