La Paz (officiellement, Nuestra Señora de La Paz, ou Chuqi Yapu en aymara) est le siège du gouvernement bolivien. Elle est pour les Boliviens la capitale administrative du pays, Sucre étant la capitale constitutionnelle. Les trois pouvoirs sont séparés entre ces deux « capitales » : les pouvoirs exécutifs et législatifs à La Paz ; le pouvoir judiciaire à Sucre.

Z01

La Paz est située à une altitude de 3 660 m. Le sommet du Nevado Illimani, qui culmine à plus de 6 000 m de haut, surplombe la ville. En 2006, le recensement établit que la population de La Paz s'élève à 872 480 habitants qui, associée aux villes d'El Alto et Viacha, constitue la seconde agglomération la plus peuplée de Bolivie, avec plus d'1,6 million d'habitants.  

Fondée le 20 octobre 1548 par le capitaine Alonso de Mendoza sous le nom de Ciudad de Nuestra Señora de La Paz (la Ville de Notre Dame de la Paix), la ville a prospéré grâce à sa situation stratégique sur les routes commerciales coloniales. À la suite de la guerre d’indépendance (1809–1825) la ville change de nom pour devenir La Paz de Ayacucho en hommage à la victoire d’Ayacucho. La Paz devient le siège du gouvernement bolivien en 1898.

Z03 

Cathédrale métropolitaine

Z04

Place Murillo - Palais du gouvernement