Les puits de lumière, ou conduits de lumière, sont utilisés pour transporter et distribuer de la lumière naturelle sans transmission de chaleur dans des pièces sombres éloignées des ouvertures traditionnelles.

Le concept d'apporter la lumière par réflexion a été inventé par les Egyptiens, qui utilisaient des miroirs pour éclairer les pyramides. Le système du conduit de lumière tel que nous le connaissons, a été créé et développé en Australie en 1986. Un puits de lumière fait référence à une ouverture zénithale (au plafond) qui permet de laisser passer la lumière du jour tandis qu'un conduit de lumière (souvent appelé à tort puits de lumière) fait référence à des zones de transmission plus complexes.

z22

Les fenêtres de toit ne permettent qu’une faible collecte de lumière mais sont principalement privilégiées pour des raisons esthétiques (installation à fleur de toit). Le dôme est le système de collecte le plus utilisé aujourd’hui grâce à sa haute performance malgré une ouverture plus faible que pour une fenêtre de toit classique. Il collecte les rayons du jour mais aussi la lumière ambiante dans un ciel diffus. Certains systèmes utilisent un réflecteur orienté vers le sud afin de réorienter les rayons solaires à l’intérieur du conduit. Ce système permet d’accroître la quantité de lumière capturée favorisant une intensité lumineuse accrue. Ce système de réflecteur permet d’optimiser l’utilisation de la lumière naturelle.
 
Certains dômes intègrent des prismes ou un traitement spécifique permettant de réorienter la lumière naturelle émise à angles faibles à l’aube et au crépuscule. Ce système optique crée un éclairage uniforme tout au long de la journée et permet de gagner une heure d'éclairage le matin et le soir. D'autres sont dotés d'une lentille en leur sommet afin d'éviter les surintensités lumineuses notamment lorsque le soleil est au zénith. Cela permet d'avoir un éclairage homogène tout au long de la journée.
 
Les dômes issus des dernières technologies filtrent une majorité des rayons UVA, UVB et les IR (Infrarouge) limitant toutes détériorations (tableaux, tissus) et tout apport de chaleur dans la pièce.

z01

Métro Postdamer Platz, Berlin, Allemagne

Selon la hauteur du soleil, il est possible de modéliser le cône de diffusion issu du diffuseur et ainsi réaliser des simulations lumineuses.
 
Dans le contexte du trouble affectif saisonnier (TAS), l’installation de conduits de lumière dans des pièces sombres de l’habitation augmente la quantité d’exposition quotidienne à la lumière naturelle. Ce système contribue ainsi à améliorer le bien-être des résidents ou salariés (luminothérapie) en évitant les dépressions saisonnières. En comparaison avec une source de lumière artificielle, un conduit de lumière a l’avantage de fournir de la lumière naturelle tout en économisant de l’énergie.

D'après Wikipédia