Osaka est la troisième plus grande ville du Japon (2 700 000 habitants) ; elle est située sur l'île de Honshū, l'île principale sur laquelle se trouve également Tokyo, au bord de l'océan Pacifique.

z26

La fondation de la ville remonterait au IIIe siècle. Son port joue un rôle fondamental dans son développement et lui permet de nouer des contacts avec la Corée et la Chine. C'est de cette époque que datent les kofuns, d'impressionnantes structures funéraires.

Tournée vers le commerce et l'industrie, Osaka est aussi devenue grâce à l'empereur Tenji, sous son ancien nom de Naniwa, la capitale de l'empire entre le milieu du VIIe et le milieu du VIIIe siècle. On construit à cette période le premier temple bouddhique du Japon, Shi Tennō-ji.

Un autre événement essentiel dans l'histoire d'Osaka a été la décision prise par Toyotomi Hideyoshi d'y construire un imposant château, Ōsaka-jō, en 1583, ce qui attirera de nombreux négociants. Bien qu'elle ait souffert lors des sièges de 1614 et 1615 (guerres de clans), Osaka retrouve la prospérité et, lors de la période Edo, est parfois surnommée "le garde-manger de la nation" à cause de son rôle central dans le commerce du riz. Outre son économie florissante, la ville est un centre culturel qui voit se développer, par exemple, le bunraku (théâtre de marionnettes) et le kabuki, ainsi qu'un lieu de savoir et d'éducation, en particulier dans le domaine de la médecine.

Au début du XXe siècle, Osaka devient un important centre industriel.

z27

Umeda Sky Building

La ville a été profondément affectée par les bombardements américains de la Seconde Guerre mondiale. Les effets d'une reconstruction rapide et désordonnée se font encore sentir aujourd'hui sur son urbanisme.

Des années 1950 aux années 1970, la région est la proie d'une pollution industrielle intense. Depuis, Osaka est devenue pionnière au Japon de politiques environnementales.

z28

Shitenno-ji