Kronstadt est située sur la mer Baltique, dans la juridiction de Saint-Pétersbourg. Sa population s'élevait à 43 614 habitants en 2013.
Port de guerre dès l'époque de la Russie impériale, elle est particulièrement connue par le soulèvement des marins de 1921, durant la guerre civile, et par sa répression par le pouvoir bolchévique. 

Z13

Kronstadt est située sur l'île de Kotline, dans la baie de la Néva, au fond du golfe de Finlande. La ville se trouve à environ 20 km de Saint-Pétersbourg. Elle sert à la fois de port principal et de forteresse de défense pour Saint-Pétersbourg, et abrite le siège de l'amirauté russe ainsi que le commandement de la flotte de la Baltique.

L'île de Kotline est reliée depuis longtemps par une digue avec la rive nord du golfe de Finlande, où une route relie Kronstadt à Saint-Pétersbourg. Jusqu'en 2010, la ville était reliée par ferry-boat avec la ville de Lomonossov, sur la rive sud du golfe. Depuis cette date, la demi-boucle ouest du périphérique de Saint-Pétersbourg (KAD) relie Kronstadt aux deux rives (la digue sud comporte un court tunnel sous le chenal maritime).

Kronstadt est fondée en 1710 par Pierre le Grand, après la prise de l'île de Kotline aux Suédois en 1703. Les premières fortifications datent de cette époque. Son premier commandant est le colonel Fiodor Tolboukhine qui, en 1705, défend victorieusement l'île de Kotline contre un retour offensif des Suédois. En mémoire de ses hauts faits, on rebaptisera d'ailleurs de son nom l'ancien phare en bois de l'île lors de sa reconstruction en pierre en 1736. En 1799-1800, le port militaire a pour gouverneur un officier de marine français émigré, Hippolyte de Capellis, contre-amiral au service de la Russie depuis 1796.

Kronstadt est considérablement rééquipée et refortifiée au XIXe siècle. Les anciens forts, au nombre de cinq, qui constituaient l'arc de défense principal et qui avaient défié la flotte franco-britannique durant la guerre de Crimée, perdent en importance. Sous la direction d'Édouard Totleben, un nouveau fort (Constantin) et 4 batteries sont construits (1856-1871) pour défendre l'approche principale, tandis que 7 autres batteries couvrent le canal nord, moins profond. Toutes ces fortifications, basses et fortement protégées, sont équipées de canons Krupp, tandis que la ville est également entourée d'un mur d'enceinte.

z14

Un des nombreux forts, sur le canal

En 1891, la base navale est célébrée en France et en Russie dans le contexte de l'Alliance franco-russe, lorsque la flotte française de l'amiral Gervais vient en visite officielle et est accueillie par Alexandre III. En retour, la flotte russe vient à Toulon en 1893. Ces événements ont de grands retentissements dans les deux pays.
 
En 1921, a lieu la révolte de Kronstadt, soulèvement armé de marins contre le pouvoir bolchevik. Ce mouvement est durement réprimé par l'Armée rouge dirigée par Léon Trotski. Cette révolte eut lieu alors que des élections étaient prévues dans les deux mois suivants.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Kronstadt est massivement bombardée par la Luftwaffe, avec notamment l'envoi par le fond du cuirassé soviétique Marat par l'Allemand Hans-Ulrich Rudel à bord de son Stuka.

Le monument le plus imposant de la ville est l'immense cathédrale navale (dédiée à saint Nicolas), construite entre 1908 et 1913, et censée représenter l'apogée de l'architecture néo-byzantine russe.

z16

Cathédrale navale de Kronstadt

L'ancienne cathédrale Saint-André, datant de 1817, construite jadis à la gloire et à la beauté de la ville, est détruite par les soviétiques en 1932.

D'après Wikipédia