Wroclaw (aussi connue en français aussi sous le nom de Vratislavie ou Breslau) est la quatrième ville de Pologne par sa population (633.000 habitants), et l'une des plus anciennement fondées.

z05

Située au sud des « monts des Chats » au nord des Sudètes, la ville est traversée par le fleuve Oder, qui se divise ici en plusieurs bras, et quatre de ses affluents : la Bystrzyca, l'Olawa, la Sleza et la Widawa. Ces cours d'eau, avec les fosses municipales et les canaux d'évacuation qui s’y ajoutent, créent 12 îles et sont enjambés par plus de 120 ponts, ce qui vaut à Wroclaw le surnom de "Venise polonaise"ou de "Venise du Nord".

Wroclaw est capitale européenne de la culture pour 2016.

La ville est fondée au Xe siècle et connue sous son ancien nom polonaisWrocislaw noté en latin Vratislavia. La ville est administrée par la dynastie Piast mais n'est pas considérée aussi importante économiquement que Legnica (Liegnitz) ou Brzeg (Brieg) qui étaient les centres administratifs de la Silésie avant le XVe siècle. Wroclaw suit le sort de la région qui passe de la Pologne à la couronne de Bohême (dans le Saint-Empire romain germanique) en 1335, puis avec elle en 1526 à l'Autriche. Conquise par la Prusse par le traité de Teschen, confirmé par ceux de Breslau (1742) et d'Aix-la-Chapelle (1748) pendant la guerre de Succession d'Autriche, la Silésie est le théâtre de la guerre de Sept Ans et reste par le traité d'Hubertsbourg (1763) à la Prusse qui la recolonise en approfondissant la germanisation, déjà avancée, des campagnes alors que les villes l'avaient été depuis le Moyen Age. Comme le reste de la Prusse, Breslau fait partie de l'Empire allemand formé en 1871.

La ville vit un grand essor économique dû à sa situation dans une plaine fertile, et au développement du bassin industriel de la Silésie. Dans l'entre-deux-guerres elle possède des scieries et des huileries, devient un centre important de la fabrication de machines, matériel de chemins de fer, pianos, tabac, orfèvrerie, rubans et chapeaux, et du commerce de métaux bruts et ouvrés, charbon, bois, tissus (foire aux laines), lin, céréales, bestiaux. Après la Première Guerre mondiale, elle subit les conséquences économiques importantes de la perte par l'Allemagne de la Posnanie et de la majeure partie de la Haute-Silésie, débouchés et sources d'approvisionnement naturels pour ses activités de transformation. Les autorités, par une audacieuse politique d'urbanisme, réussissent à rattraper le retard pris par rapport aux autres villes allemandes. On construit des nouveaux quartiers périphériques où le standing des logements répond aux exigences modernes, on crée des parcs et jardins afin d'aérer la ville et d'améliorer les conditions de vie et l'équipement d'une population en croissance.  

z06

Hôtel de Ville

En 1945, par les accords de Postdam, la région est rattachée à la Pologne, la ville est de nouveau connue dans le monde sous son nom polonais et les habitants allemands sont expulsés, remplacés par les Polonais dont une partie venait des territoires perdus par la Pologne au profit de l'URSS.

A voir un jour !

D'après Wikipédia