Noirmoutier-en-l'Ile, communément appelée Noirmoutier, s'étend sur la partie nord de l'île de Noirmoutier, formée par un îlot rocheux , séparée du reste de l'île actuelle par des marais salants. C'est en quelque sorte la "capitale" de l'île. 

z24

Deux bourgs sont intégrés à la commune :

  • L'Herbaudière qui se trouve sur la côte nord-ouest de l'île, face à l'océan Atlantique, et dont l'activité portuaire en fait le deuxième port de pêche du département. Cette situation géographique excentrée par rapport au bourg et le poids économique du village, incite de temps à autre ses habitants à réclamer la constitution d'une commune indépendante.
  • Le Vieil situé sur la côte nord de l'île, est un hameau typique constitué de maisons vendéennes traditionnelles bordant des ruelles étroites, et qui en été devient un lieu de villégiature prisé par les vacanciers. Un inventeur nantais, Brutus Villeroi, y fit le premier essai de sous-marin français le 12 août 1832. Une rue du Vieil porte son nom.

L'histoire de la commune est fortement liée à celle de l'île. En 674, le moine Saint Philibert y fonde un monastère. 

Dans la seconde partie du XVIIe siècle, l'île est un haut lieu de la contrebande de tabac, au même titre que Paimboeuf. En effet, car Louis XIV a créé en novembre 1674 une ferme du tabac qui achète le tabac aux Antilles à des prix bas pour revendre à des prix élevés, s'exposant à la concurrence du tabac de la Virginie. Les stocks détournés sont écoulés sur le continent au moyen de petites embarcations appelées les chattes.

z25

Jusqu'en 1858, le territoire de la commune s'étendait sur l'ensemble de l'île, puis son morcellement commence avec la création de la commune de Barbâtre, suivit de deux autres communes, une soixantaine d'années après, en 1919, celle de La Guérinière et celle de L'Epine.

Visitée plusieurs fois.

D'après Wikipédia