Le château d'Alnwick (en anglais, ni le "L" ni le "W" ne se prononçant, on doit dire : "Anick castle") est une demeure seigneuriale situé à Alnwick dans le comté de Northumberland. Ce château, où réside actuellement Ralph Percy, douzième duc de Northumberland, qui a été construit après la conquête de l'Angleterre par les Normands, a fait ensuite l'objet de nombreuses restaurations et modifications. C'est un monument "classé".

Il a été utilisé pour le tournage de nombreux films et séries télévisées, tels que les Harry Potter ou la série télévisée Downton Abbey

z24

Le château d'Alnwick domine une route traversant la rivière Aln. Yves de Vescy, Baron d'Alnwick, érige les premières parties du château vers 1096. Il est construit pour protéger la frontière nord de l'Angleterre contre les invasions écossaises. Il est assiégé en 1172 puis en 1174 par Guillaume Ier d'Ecosse qui est capturé alors qu'il est à l'extérieur des murs, lors de la bataille d'Alnwick. Eustace de Vescy, seigneur d'Alnwick, est accusé d'avoir monté un complot contre le roi Jean d'Angleterre en 1212. En réponse, ce dernier ordonne la démolition du château d'Alnwick, qui ne sera pas concrétisée.

Lorsque la famille de Vescy disparaît, Alnwick est légués à Antony Bek. Grâce à ses exploits militaires, Henry Percy (1273-1314), améliore le statut de sa famille : en 1309, il achète à Bek la baronnie d'Alnwick et devient le 1er baron Percy. Depuis, elle appartient à la famille Percy, aux comtes et plus tard aux ducs de Northumberland.

Le château en pierre qu'Henry Percy a acquis n'est pas une très bonne affaire, et il le reconstruit. Il transforme Alnwick en une forteresse qui prend une importance majeure le long de la frontière anglo-écossaise. Son fils, également prénommé Henry (1299-1352), continue la construction.

Deux tours (Abbot's Tower et Constable's Tower) et une entrée (Middle Gateway) datant de cette époque sont encore debout aujourd'hui. Les travaux réalisés au château d'Alnwick s'équilibrent entre les besoins militaires et les besoins de la famille vivant en ce lieu. Ils établissent un modèle qui sera suivi en matière de rénovation de châteaux au XIVe siècle dans le nord de l'Angleterre : plusieurs palais-forteresses datent de cette époque et s'en inspirent, tels les châteaux de Bamburg et de Raby. En 1345, la famille Percy acquiert le château de Warkworth, situé lui-aussi dans le Northumberland. Bien que celui d'Alnwick soit considéré comme plus prestigieux, celui de Warkworth devient le lieu de résidence préféré de la famille.

z25

Les Percy deviennent de puissants seigneurs du nord de l'Angleterre et passent comtes de Northumberland. Henry Percy, le premier comte (1341-1408), se rebelle contre le roi Richard II et contribue à le détrôner. Le comte se rebelle à nouveau plus tard contre le roi Henry IV qui, après l'avoir vaincu le comte lors de la bataille de Shrewsbury, le poursuit jusqu'à Alnwick. Le château se rend sous la menace d'un bombardement en 1403.

Pendant la guerre des Deux Roses, le château d'Alnwick est détenu par les Lancastres de 1461 à 1463. 

Henry Percy (6e comte de Northumberland) entreprend des rénovations au XVIe siècle. À la suite de l'exécution en 1572 de Thomas Percy (7e comte), le château reste inhabité. Dans la seconde moitié du XVIIIe siècle, l'architecte Robert Adam est sollicité pour réaliser de nombreuses modifications. Le style intérieur est essentiellement gothique, et ne reflète aucunement le style néoclassique habituel de l'architecte.

Les comtes deviennent ducs.

Au XIXe siècle, Algernon, 4e duc de Northumberland, remplace une grande partie de l'architecture d'Adam. Il appelle l'architecte Anthony Salvin entre 1854 et 1865 pour ôter notamment les ajouts gothiques. On peut encore voir de nombreuses traces des travaux effectués par Adam, mais peu voire aucune dans les pièces principales ouvertes au public, qui ont été redécorées par Luigi Canina dans un style italianisant durant l'époque victorienne.

z36

Depuis la Seconde Guerre mondiale, certaines parties du château ont été utilisées par divers établissements éducatifs : une école de filles, la Newcastle Church High School for Girls, puis, de 1945 à 1975, un centre de formation des enseignants et, depuis 1981, par une université, l'Université d'Etat de Saint-Cloud qui y a installé un campus délocalisé contribuant à leur programme d'études internationales.

Le duc actuel ainsi que sa famille habitent dans le château, mais n'en occupent qu'une partie. Le château est ouvert au public tout l'été. Après celui de Windsor, il est le second plus grand château habité en Angleterre. Selon l'Historic Houses Association, Alnwick est la dixième demeure seigneuriale la plus visitée en Angleterre en 2006.

Des expositions spéciales sont abritées dans trois des tours d'enceinte. 

Architecture

Il se distingue des autres châteaux les plus anciens d'Angleterre par l'absence d'un élément caractéristique : le donjon carré.

Le château est constitué de deux cercles principaux de bâtiments. Le cercle intérieur, constitué par le grand donjon-coquille du XIIe siècle, renferme une cour intérieure et contient le majestueux logis seigneurial. Cette structure se trouve elle-même au centre d'une immense cour intérieure entourée d'une seconde ligne de défense flanquée de nombreuses tours et de deux portes d'accès diamétralement opposées, l'une donnant sur les faubourgs de la ville et l'autre tournée vers la campagne. Le bloc central n'étant pas assez grand pour contenir tous les aménagements requis au fur et à mesure des siècles, notamment les bâtiments nécessaires pour abriter les services et héberger la nombreuse domesticité, on a construit une vaste gamme d'édifices le long du mur intérieur de la basse-cour. Ces deux zones d'habitation sont reliées par une construction qui fait le lien entre eux. Environ un sixième du mur d'enceinte a été réduit quasiment à hauteur du sol du côté de la cour intérieure afin de pouvoir avoir vue sur le parc. 

z37

Le château d'Alnwick possède deux parcs. 

Jane Percy, duchesse de Northumberland, est à l'origine de la création récente du Jardin d'Alnwick, situé à côté du château. La première phase de développement, qui débute en octobre 2001, implique la création de la fontaine et la première plantation des jardins. En 2004, on ouvre un grand complexe, la Maison des Arbres. En février 2005, on ajoute un jardin Poisons dans lequel poussent des plantes telles que le cannabis et le pavot à opium.

A voir un jour !

D'après Wikipédia