Le MIM est l'un des musées d'instruments de musique les plus importants au monde. Ses collections comptent plus de 8.000 instruments, dont plus de 1.200 sont exposés dans les salles du musée.

Le musée est situé rue Montagne de la Cour, tout près de la Place Royale. L'entrée se fait par le bâtiment Art nouveau Old England qui fut entièrement rénové afin d'y abriter le musée ouvert en 2000.

z06

Fondé en 1877, à partir de la collection réunie par Victor-Charles Mahillon (1841-1924), qui en fut d'ailleurs le premier conservateur, avait pour but de faire connaître les instruments aux élèves. Le MIM a ainsi depuis ses origines une vocation pédagogique.

Mahillon ouvre également un atelier de restauration des instruments et de copie. Après la Première Guerre mondiale, le MIM entame une phase plus difficile de son histoire. Mécènes et donateurs se font rares. Faute de moyens jusqu’en 1957, le musée se limite à la préservation des œuvres. L'arrivée de Roger Bragard comme conservateur marque une amélioration en 1957. Il réussit à faire augmenter le budget alloué au musée, permettant le réaménagement de salles d’exposition et l’embauche de personnels scientifiques et de guides. En 1968, René de Mayer poursuit la dynamique amorcée par Bragard, aidé par une équipe de scientifiques spécialisés. C’est au début des années 1990 que le renouveau du MIM s’amorce véritablement, au moment où Nicolas Meeus en assure la direction à titre intérimaire. On commence à concevoir l’aménagement du musée dans l’ancien magasin Old England, racheté depuis 1978 par l'État belge. La restauration du bâtiment durera jusqu'en 1994. Le bâtiment avait été conçu en 1899 par l'architecte Paul Saintenoy.

D'après Wikipédia