Elevé par une mère célibataire, dans un appartement minuscule, du temps de la Russie soviétique, Nikolai Sutyagin est envoyé en maison de correction dès 14 ans pour actes de vandalisme. Lorsqu'il en sort, il travaille comme ouvrier dans le bâtiment pour aider sa mère et son petit frère.

z05

C'est un travailleur infatigable et il gagne plutôt bien sa vie, profitant d'une faille dans le système soviétique qui autorise des rémunérations hors nomres, "à la performance", aux plus rapides des ouvriers. Avec la Perestroïka, Sutyagin profite de ses économies, lance sa propre entreprise de construction et fait fortune. Pas toujours très légalement, dit la rumeur.

Il lui faut alors une résidence privée à la hauteur. Il décide de se construire une maison immense, toute en bois, à Arkhangelsk, au Nord-Ouest de la Russie. Pour des raisons de sécurité, les maisons de bois étaient limitées à deux étages. Il faudrait donc s'en tenir là. C'est mal connaître notre homme... Sa "huitième merveille du monde" fera 45 m (la moitié de Big Ben) et comptera 13 étages... La plus haute maison de bois du monde.

De loin, elle peut faire penser à une pagode asiatique ; de plus près, cela ressemble plutôt àune église en "bois debout" scandinave ou bien... à une maison de sorcière !

z04

Nikolai va consacrer tout son temps libre, pendant quinze ans, à l'édification de son chef d'oeuvre. Jamais satisfait, il rajoute des étages, défiant ses voisins mécontents, les autorités menaçantes et les lois de la gravité ! Alors qu'il pense avoir terminé, il se dit qu'une petite vue sur la mer serait sympathique, et il décide de rajouter encore une tourelle. Qu'il ne put terminer, car il es arrêté en 1998 et envoyé en prison pour racket. Et la maison a été détruite par les autorités...

Plainte des voisins, sanction ? Je n'ai pas trouvé la suite.

Mais c'est dommage. La folie d'un homme. Une oeuvre d'art. Un peu bizarre, mais l'art est là pour nous interpeller, pas pour nous endormir...