Amsterdam est la commune la plus peuplée et la capitale des Pays-Bas, bien que le siège du gouvernement, ainsi que la plupart des institutions diplomatiques du pays se trouvent à La Haye. Sur la base des chiffres 2013, la municipalité d'Amsterdam compte près de 800 000 habitants, et l'aire urbaine, plus de 2 300 000 de résidents. Le nom de la commune vient de l'ancien nom néerlandais Amstelredamme évoquant les origines de la ville : la digue (Dam) sur l'Amstel.

z01

Amsterdam est l'un des centres économiques majeurs des Pays-Bas, et l'un des principaux centres financiers d'Europe. Plusieurs classements placent Amsterdam parmi les villes offrant le meilleur confort de vie. Elle est également renommée pour son « quartier rouge » De Wallen et ses prostituées, et pour ses nombreux coffee shops, commercialisant le cannabis...

Histoire

Plusieurs peuplades habitaient le territoire actuel des Pays-Bas et de la Belgique : les Belgae et les Frisons, les Francs et les Saxons, les Bataves, qui furent par la suite assimilés par les Francs saliens.

Jules César conquit les Pays-Bas autour de l'année 58 avant J.-C. ce qui en fait la frontière nordique de l'empire romainLa civilisation romaine cède la place aux peuples germaniques qui fusionnent avec les habitants pour former trois peuples : les Frisons le long de la côte, les Saxons dans l'Est et les Francs dans le Sud. Peu à peu, les Francs dominent sur l'ensemble du territoire.

z02

En 843, l'empire franc est divisé en trois, la Francie occidentale (qui deviendra le royaume de France en 1205), la Francie médiane, du centre de l'Italie à la Frise, et la Francie orientale (communément nommée Germanie, noyau du futur Saint-Empire romain germanique). Le territoire des Pays-Bas actuels faisait partie de la Francie médiane, à l'exception de la rive gauche de l'Escaut. Les terres néerlandaises sont finalement annexées par l'Empire germanique. Une grande partie de l'ouest des Pays-Bas est à peine habitée. Vers 1000, les fermiers commencent à acheter les terres marécageuses, à les assécher et à les cultiver. Ce processus se développe rapidement et le territoire inhabité est occupé en quelques générations. La langue et la culture de la majeure partie des personnes qui habitent dans cette région étaient frisons. La conquête de ces nouvelles terres progressant, la région prend le nom de Hollande au XIIe siècle. Des villes surgissent et s'épanouissent, et le Saint-Empire romain germanique a du mal à maintenir l'unité politique. En plus de l'indépendance croissante des villes, les lois locales transforment comtés et duchés en royaumes privés. Les divers états féodaux sont dans un état de guerre presque continuel.

Ces provinces sont progressivement rassemblées, par mariage, achat ou conquête par les ducs de Bourgogne, qui contrôlent aussi,  Anvers, première place boursière mondiale, plaque tournante entre l'Inde et l'Amérique. Cet ensemble passa par héritage à Charles Quint, descendant à la fois des ducs de Bourgogne et des Habsbourg. Sous le règne de Charles Quint, nouvel empereur du Saint-Empire romain germanique et roi d'Espagne, la région fait partie des 17 provinces des Pays-Bas espagnols qui comprend également la Belgique, le Nord-Pas-de-Calais actuel et une partie de la Picardie.

z03

Au XIIIe siècle, Amsterdam n'est rien de plus qu'un village de pêcheurs. Le bourg obtient le statut de ville en 1300 ou 1306 et devient une importante place commerciale au XIVe siècle, grâce à son port. Le commerce reste toutefois dominé, dans un premier temps, par le port d'Anvers, confinant Amsterdam à commercer principalement avec les villes de la Ligue Hanséatique.

Afin de garantir sa protection, la ville se dote de canaux, complétés par une palissade (burgwal) composée d'un mur de terre surplombé par une palissade de bois. Lorsqu’après 1385, de nouveaux murs d'enceinte sont construits, le mur existant prend le nom de Voorburgwal (avant-palissade) tandis que le nouveau est baptisé Achterburgwal (arrière-palissade). En 1421 et en 1452, la ville est ravagée par deux incendies majeurs. Le second détruit plus des trois-quarts de la ville et Charles Quint ordonne que les maisons soient désormais construites en pierres.

Au XVIe siècle, la population se soulève contre le successeur de Charles Quint, le roi Philippe II d'Espagne. En effet, contrairement à Charles Quint dont la politique ferme restait très sensible aux évolutions sociales et religieuses au sein de ses provinces, Philippe II fait preuve d'intransigeance en matière religieuse et politique, ce qui génère de fortes crispations. Une politique centralisatrice et absolutiste est mise en œuvre par le gouverneur du roi à Bruxelles, Ferdinand Alvare de Tolède, via notamment la création d'une nouvelle taxe, prélevant 10 % du montant de toutes les ventes. En matière religieuse, le pouvoir décide d'avoir recours à l'Inquisition pour tenter d'enrayer la diffusion rapide du calvinisme provoquant ainsi d'importantes persécutions religieuses. La révolte dégénère rapidement en guerre rangée – à laquelle Amsterdam se rallie à partir de 1578 - et conduit à l'indépendance des sept provinces septentrionales des Pays-Bas espagnols, sous le nom de Provinces-Unies.

z04

Sous l'impulsion de Guillaume le Taciturne, les Provinces-Unies deviennent un symbole de tolérance religieuse. Dans le contexte des guerres de religion qui ravagent d'autres pays d'Europe, nombreux sont ceux qui y cherchent alors un refuge pour vivre leur foi sans risquer de condamnation. Cette situation provoque l'immigration de familles juives depuis la péninsule Ibérique, de marchands protestants venus de Flandre ou encore de huguenots français. De nombreuses et prospères familles rejoignent Amsterdam pour y trouver la sécurité. En 1685, le revenu par habitant à Amsterdam est ainsi quatre fois supérieur à celui de Paris

Le XVIIe siècle est considéré comme l'âge d'or d'Amsterdam car elle devient à cette époque la ville la plus riche du monde. Elle est alors le cœur d'un réseau mondial de commerce maritime. Les marchands amstellodamois possèdent la majorité des actions de la première grande multinationale de l’Histoire, la Compagnie néerlandaise des Indes orientales, créée en 1602, mais également de sa rivale, la Compagnie néerlandaise des Indes occidentales. Les bateaux revenant chargés de précieuses marchandises font la richesse de la ville. Amsterdam rayonne à cette époque à travers toute l'Europe, tant au niveau artistique avec Rembrandt et Vermeer, que financier avec la création de la première bourse de valeurs au monde. C'est également le cas en génie civil, avec la construction entre autres de l'hôtel de ville, achevé en 1655, considéré par les Amstellodamois comme la huitième merveille du monde.

z05

Cette période faste se traduit par un accroissement important de la population, accompagné d'une expansion significative de la ville. En dehors des anciennes limites de la ville, de nouveaux quartiers émergent. Entre 1613 et 1620, la plupart des fossés est transformé en canaux, et les chemins en routes. L’organisation des rues devient plus régulière et de nombreux immeubles sont construits.

Après l'hégémonie du Siècle d'Or, le XVIIIe voit le déclin de la prospérité de la ville. Les guerres contre la France, entre 1672 et 1713, et la guerre de Succession d'Autriche ont entraîné le développement d'une dette très importante. Les Néerlandais, qui étaient les principaux transporteurs des marchandises de l'Europe, voient leurs clients et leurs fournisseurs créer leurs propres flottes de commerce et passent de moins en moins par leur intermédiaire. Les Actes de Navigation, votés en Angleterre à partir de 1651, interdisent l'accès aux ports et colonies britanniques pour les pavillons des autres nations. Ces dispositions visent particulièrement les Provinces-Unies...

Le développement d'un vaste marché en Europe de l'Ouest rend nécessaire la construction de navires d'un plus fort tonnage, afin de transporter davantage de marchandises. Si les chantiers navals néerlandais lancent des navires plus importants au XVIIIe siècle qu'au XVIIe siècle, ceux-ci sont pourtant dépassés par ceux de leurs concurrents, tant en termes de taille que de technologies. Les retards accumulés par les Néerlandais ont également pour conséquence un ensablement des chenaux des ports de commerce qui permettent d'accéder à Amsterdam. L'Europe est par ailleurs affectée, par ricochet, par la terrible Famine au Bengale de 1770, déclenchant une grave crise financière en 1772 et provoquant une série de faillites, dont celle de la Banque Clifford d'Amsterdam et de ses alliés.

z06

La Quatrième Guerre anglo-néerlandaise, qui oppose les Provinces-Unies et leur allié, le royaume de France, au royaume de Grande-Bretagne de 1780 à 1784 permet à la puissance britannique de reprendre de nombreuses concessions coloniales dans les Indes néerlandaises. Cette défaite, couplée aux autres difficultés marque la fin de l'hégémonie d'Amsterdam en Europe.

Napoléon Ier étend son empire jusqu'aux Pays-Bas qui sont annexés en 1810. Amsterdam acquiert ainsi le statut de troisième ville de l'empire, aux côtés de Paris et Rome. Cette nouvelle annexion survient seulement quinze ans après la naissance de la République batave issue des Provinces-Unies en 1795, puis après l'instauration du Royaume de Hollande par Napoléon en 1806.

Après l'éviction des troupes françaises par les armées russe et prussienne en 1813, le nouveau monarque de la Maison d'Orange-Nassau choisit La Haye comme lieu de résidence, et comme siège des États généraux du Royaume des Pays-Bas. Amsterdam reste cependant la capitale de 1815 à 1830, aux côtés de Bruxelles.

z07

Avec l'explosion de la natalité pendant pendant plusieurs décennies, liée à un renouvellement des échanges, à l'émergence d'industries nouvelles et à l'apparition de nouvelles activités comme les services financiers, la population connaît une véritable explosion. La ville n'est pas préparée à une telle augmentation, et se retrouve surpeuplée. Alors que les conditions de vie des classes les plus défavorisées de la population deviennent de plus en plus difficiles, les premières initiatives philanthropiques font leur apparition, notamment pour améliorer les conditions de logement et d'hygiène des ouvriers. Le médecin Samuel Sarphati en devient l'une des principales figures ; il joue un rôle important dans la création d'un système de gestion des déchets et, en 1847, obtient l'autorisation de collecter les ordures au travers d'une nouvelle entreprise. En 1855, il fonde la « Société de fabrication de farine et de pain » qui propose du pain à un prix 30 % inférieur à celui des boulangeries. Toutes ces initiatives contribuent à l'amélioration des conditions de vie dans la ville, notables à partir de 1870. La ville prospère à nouveau économiquement, et de plus en plus de gens déménagent vers la capitale pour y tenter leur chance.

La très forte industrialisation à partir des années 1860 marque une nouvelle période d'expansion avec la création de nombreuses constructions et infrastructures. À la même période, une ligne de défense est édifiée autour d'Amsterdam, sous la forme d'une réseau unique de quarante deux forts et de terres inondables, afin de défendre la ville contre des attaques. Pour répondre à l'arrivée massive de travailleurs, des centaines de logements ouvriers sont construits dans de nouveaux quartiers périphériques. L'émergence de ces quartiers populaires contribue au fort développement du socialisme dans les années 1880-1890, lorsque de vives tensions avec les autorités émergent à un rythme quasi hebdomadaire. Les années 1890 sont marquées par la création de syndicats par les employés du port de la ville, désireux d'améliorer leurs conditions de travail.

z08

Après plusieurs décennies difficiles, la seconde moitié du XIXe siècle est marquée par une nouvelle vie pour la ville, souvent considérée comme un second âge d'or. Placée aux avant-postes des profonds développements économiques et sociaux du moment, Amsterdam acquiert le statut incontesté de capitale du pays.

Avec la Première Guerre mondiale, la ville subit une importante pénurie de nourriture et de combustible pour le chauffage. En 1917, ces pénuries déclenchent des émeutes. Les magasins et les entrepôts sont pillés dans le but de trouver des provisions et des denrées alimentaires.

Lors de la Seconde Guerre mondiale, l'Allemagne envahit et prend le contrôle des Pays-Bas le 10 mai 1940. Plus de 100 000 juifs d'Amsterdam sont déportés, réduisant presque à néant la communauté juive de la ville. Parmi les plus célèbres, on peut notamment citer la jeune Anne Frank cloîtrée pendant 25 mois avec sa famille et des amis au-dessus d'un magasin du centre d'Amsterdam, avant d'être déportée au camp de concentration de Bergen-Belsen.

Les années 1960 et 1970 ramènent Amsterdam au premier plan de l'actualité, non seulement pour des raisons économiques ou commerciales pendant les Trente Glorieuses, mais aussi à cause de la tolérance de la ville envers l'usage des drogues douces, qui en fait une ville de prédilection pour la génération hippie.

z09

Architecture

Le vieux centre-ville constitue un vaste creuset qui regroupe tous les styles architecturaux d'avant la fin du XIXe siècle. Les styles Art déco et georgien se retrouvent quant à eux principalement à l'extérieur du centre-ville dans les quartiers construits au début du XXe siècle. La majorité des bâtiments historiques du centre-ville est constituée de bâtiments à pignons de la Renaissance néerlandaise.

A voir un jour !

D'après Wikipédia