Uxmal est une antique cité maya de la période classique (250 à 900). Uxmal est située dans l'état mexicain du Yucatán. Son essor, son apogée et son déclin couvrent une période assez brève : gouvernée par des dirigeants compétents et stimulée par une alliance de courte durée avec Chichen Itza, Uxmal a maintenu son apogée pendant quelque cent cinquante ans, d'environ 800 à 950.

z17

L'architecture d'Uxmal est typique du style Puuc, caractérisé par des façades au niveau inférieur très dépouillé et au niveau supérieur plus travaillé.

Histoire

Traditionnellement, Uxmal est associé au groupe maya des Xiu. S'il faut en croire un arbre généalogique que les Xiu rédigèrent en 1557 à l'intention de la couronne espagnole pour prouver l'ancienneté de leur lignage, leur ancêtre Hun Uitzil Chac Tutul Xiu aurait été le fondateur d'Uxmal. Les Xiu auraient régné sur la cité jusqu'en 928. L'archéologie ne nous a livré que le nom d'un seul souverain d'Uxmal, Chan Chaak K'ak'nal Ajaw, également connu dans la littérature archéologique sous le nom de Seigneur Chac, qui a construit quelques-uns des plus grands monuments d'Uxmal entre 895 et 907.

z12pyramidedudevin

Bien que la chronologie reste floue, et les analyses encore insuffisantes,  on peut néanmoins esquisser une histoire d'Uxmal. La région est restée longtemps peu peuplée, malgré la fertilité du sol, car l'eau est rare. La situation change au VIIIe siècle grâce à un progrès technique : la construction de chultuns, des citernes souterraines où l'on peut stocker l'eau. Uxmal n'est d'abord qu'un centre parmi d'autres qui connaissent une importante croissance par immigration. Des chroniques mayas postérieures de plusieurs siècles nous racontent l'arrivée des Xiu en provenance du sud. Leur origine exacte demeure un sujet de discussion. Uxmal s'affirme à la fin du IXe siècle et devient le centre d'un état régional, sans doute avec l'appui de Chichen Itzá, sous le règne de Chaak K'ak'nal Ajaw. Une intense activité architecturale à Uxmal coïncide avec une diminution de cette activité dans les petits centres environnants. La splendeur d'Uxmal sera éphémère : au milieu du Xe siècle, plus aucun monument d'importance n'est édifié. Le mur d'enceinte construit autour du centre de la cité semble indiquer que les habitants d'Uxmal aient éprouvé le besoin de se protéger. Il se peut que les Itzaj aient conquis Uxmal. La céramique Cehpech fait place à la céramique Sotuta, caractéristique de Chichen Itza. Une période de sécheresse intense constitue l'autre hypothèse pour expliquer le déclin de la cité.

Après la conquête espagnole du Yucatan (durant laquelle les Xiu s'allièrent avec les Espagnols), les premiers documents établis par les conquérants suggèrent qu'Uxmal, vers 1550, était toujours un centre d'une certaine importance, mais aucune cité espagnole n'y est fondée et Uxmal est bientôt abandonnée.

z13a

Le site   

Même avant les travaux de restauration, Uxmal était dans un meilleur état de conservation que la plupart des sites mayas, grâce à la qualité inhabituelle de sa construction. La plupart des bâtiments ont été construits avec des pierres soigneusement taillées, évitant ainsi l'usage du plâtre. C'est l'une des rares cités maya où un touriste peut avoir une bonne idée de ce à quoi pouvait ressembler un centre cérémoniel antique dans sa totalité.

Les bâtiments les plus significatifs sont :

Le Palais du Gouverneur : Il a été commandité par Chan Chaak K'ak'nal Ajaw. Il est supporté par une énorme terrasse de trois étages, de 181 mètres sur 153. Sur la partie ouest de cette terrasse se dresse le soubassement proprement dit du Palais. On accède à la façade principale du bâtiment par un escalier situé sur le côté est. Le Palais, long de 98 mètres, large de 12 mètres et haut de huit est divisé en trois parties, séparées les unes des autres par deux hautes arches en encorbellement construites en retrait. La partie supérieure de la façade est décorée de motifs géométriques, de masques de monstre terrestre et de personnages, qui forment une mosaïque de près de 20 000 éléments. Cette composition très élaborée converge vers une statue en haut-relief de Chan Chaak K'ak'nal Ajaw placée au-dessus de la porte centrale. La statue est encadrée d'une série de barres-serpent, un emblème de la royauté maya à l'époque classique. Le raffinement de ce bâtiment, considéré comme le chef-d'œuvre de l'architecture puuc, suscite une admiration qui le désigne comme un des monuments les plus remarquables du continent américain.

z14

La Pyramide du Devin : Il s'agit d'un temple en forme de pyramide inhabituelle : les niveaux de la pyramide sont ovales plutôt que rectangulaires ou carrés. Comme c'est le plus souvent le cas en Mésoamérique la pyramide a connu plusieurs phases de construction, cinq, chacune venant se superposer à la précédente. La partie ouest du Temple I est encore visible à la base de la pyramide. L'élément le plus ancien est un bâtiment primitivement indépendant, de deux rangées parallèles de chaque fois 5 chambres. L'entrée centrale se trouve maintenant sous l'escalier occidental et n'est plus visible aujourd'hui. Temple II : haut de 22 mètres, il est décalé à l'est par rapport à la façade arrière du premier bâtiment qu'il recouvre en partie. Pour des raisons de stabilité les chambres arrière ont été partiellement comblées. Le temple se compose d'un portique, qui serait soutenu par huit colonnes (le nombre est de nature hypothétique, puisque les fouilles à l'intérieur de la pyramide, sont en cours). L'accès à ce bâtiment se faisait par un large escalier situé à l'est. À une date ultérieure, le large portique a été divisé par 2 murs, dont chacun comprenait l'une des colonnes divisant l'espace en trois salles. Temple III : Deux espaces ont été ajoutés plus tard au mur arrière de ce bâtiment. La moitié arrière de la salle avant et l'arrière ont été murés à une date ultérieure pour stabiliser le temple V. Le temple a été complètement recouvert par des constructions ultérieures. Ce n'est que par un tunnel creusé par les archéologues au centre de l'escalier est qu'il a été découvert. Le temple IV : Il est construit au-dessus du Temple III. Il est accessible par un escalier qui passe sur la façade du bâtiment qu'il recouvre. Le bâtiment surprend par une façade et une entrée en « gueule de créature zoomorphe ». L'intérieur est très haut : la voûte se situe à environ 4 mètres de haut. L'entrée était soutenue par deux linteaux de bois. Le temple V : Le plus récent et plus haut bâtiment comprend une chambre étroite et se trouve juste au-dessus du Temple II.

Le Quadrilatère des Nonnes : On l'appelle Las Monjas en espagnol. Les Espagnols avaient tendance à donner ce surnom à des bâtiments possédant de nombreuses pièces rappelant les cellules d'un couvent, alors qu'il s'agissait en fait d'un palais du gouvernement. C'est le plus achevé des édifices d'Uxmal avec ses longs bâtiments décorés à l'intérieur comme à l'extérieur de sculptures très élaborées. Il est formé de quatre édifices allongés disposés sur une plate-forme autour d'un patio de 65 × 45 m. Non seulement les quatre édifices se trouvent à des niveaux différents, mais ils diffèrent également par leur forme et leur décoration, tout en constituant un ensemble harmonieux. Le quadrilatère des Nonnes peut être considéré comme un ensemble microcosmique, c'est-à-dire un groupe d'édifices qui représentent le cosmos. Selon une hypothèse, fondée sur la disposition des édifices les uns par rapport aux autres, l'édifice nord, le plus élevé correspondrait au monde céleste, l'édifice sud, le plus bas à l'inframonde et les édifices est et ouest, construits à un niveau intermédiaire au monde du milieu, c'est-à-dire le monde terrestre.

z15

La Grande Pyramide : De par son volume, c’est la plus grande d’Uxmal. La base du bâtiment est un carré d’approximativement 80 mètres de côté. Le bâtiment qui se trouve sur la plate-forme supérieure, accessible par un large escalier côté nord, a été nommé Temple des Aras à cause des reliefs représentant ces oiseaux qui ornent la façade. Ce bâtiment a eu 3 chambres dans sa partie avant et cinq dans sa partie arrière. L'accès aux trois chambres centrales de la partie arrière s’effectuait par les entrées situés devant par des masques zoomorphiques de grande taille. Les secteurs latéraux ont été maçonnés pour des raisons de stabilité. Seul le secteur central de la façade a été dégagé des débris lors des fouilles. Les trois autres faces n’ont qu’une seule chambre.

Le grand terrain de jeu de balle : Une inscription date l'inauguration de ce terrain de jeu de balle par Chan Chak K'ak'nal-Ajaw en 901. Comme tous les jeux de pelote classiques tardifs il est formé de deux blocs de murs massifs entre lesquels se déroulait le jeu sur une surface en forme de H couché. La balle de caoutchouc rebondissait sur les murs latéraux de 7,4 mètres de haut. Au sommet des deux murs latéraux devaient se trouver des tribunes et bâtiments avec trois entrées dont on ne voit plus que la base. Le but du jeu était de faire passer la balle de caoutchouc au travers des anneaux sur les murs. La balle ne pouvait être touchée qu'avec les genoux, les coudes, les hanches ou les fesses mais ni avec les mains ni avec les pieds. Ce jeu aurait parfois pris un caractère rituel et il pouvait servir à des fins divinatoires ou pour résoudre des conflits.

z16

La Maison des Tortues : Ainsi appelée à cause de la présence de tortues dans la partie supérieure de sa corniche, elle est située sur la grande terrasse du palais du gouverneur. Dans la mythologie maya, la tortue serait associée à l'eau, la pluie et la terre. La qualité de construction est remarquable : elle rappelle beaucoup dans ses détails le palais du gouverneur. Vers 1968, la partie centrale, écroulée, a été reconstruite.

Le groupe du PigeonnierCe complexe est l'un des plus anciens de Uxmal. C'est une succession de 4 cours avec des bâtiments. Sur une terrase se trouve le pigeonnier. Ainsi appelé en raison du grand nombre d'ouvertures en forme de petites fenêtres sur la façade, ce bâtiment est composé de deux rangées parallèles de chambres.

De nombreux autres bâtiments, certains de taille importante, parsèment le site d'Uxmal, dans différents états de conservation.

Le premier projet du gouvernement mexicain de préservation du site date de 1927. Les restaurations commencèrent en 1936 sous a direction de José Erosa Peniche.

Deux hôtels et un petit musée ont été construits à côté des ruines de la ville antique.

A voir un jour !

D'après Wikipédia