Architecture, patrimoine et urbanisme

19 mai 2017

VACANCES !

Je reviens le 27 mai

palerme-sicile

Posté par GirlyMamie à 08:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]


18 mai 2017

PALAIS MATTEI DI GIOVE - ROME - ITALIE

Le palais Mattei di Giove est un palais de Rome, propriété de l'État italien depuis 1938. Il héberge des institutions culturelles. De l'extérieur, on ne voit pas grand-chose, il faut pénétrer dans la cour.

z10

En 1598, à l'occasion de son mariage avec Costanza Gonzaga, de la Maison de Gonzague, Asdrubale Mattei commande à l'architecte Carlo Maderno le projet d'un palais. Il est à construire sur l'îlot Mattei, à l'emplacement de plusieurs maisons dont les Mattei, famille noble romaine, sont propriétaires. Cette résidence urbaine est la dernière construite de l'îlot d'habitation, attenante au palais Caetani où réside Alessandro Mattei, le père d'Asdrubale et qui comprend également trois autres palais, notamment le palais Mattei di Paganica.
Les travaux de construction vont s'échelonner durant vingt ans, jusqu'en 1618 même si l'aile jouxtant le palais paternel est terminée en 1613.

Au début du XIXe siècle, après la mort du dernier mâle de la lignée des Mattei di Giove, le palais entre dans la famille Antici par le mariage de Maria Anna, la fille unique de Giuseppe Mattei avec le marquis Carlo Teodoro Antici di Recanati.  

L'imposante demeure, coiffée d'un belvédère à loggia qui domine le quartier, s'élève à l'angle des vie Michelangelo Caetani et dei Funari et possède une entrée dans chacune de ses rues. Ses façades sont en briques et en travertin, ses arêtes traitées en bossage et elle est couronnée d'une corniche ornée des symboles héraldiques des Mattei (un échiquier) et des Gonzague (un aigle). Les rez-de-chaussées et piano nobile sont strictement rythmés par des fenêtres aux moulures saillantes, surmontées d'un entablement ; pour le piano nobile, elles sont au nombre de neuf (via Michelangelo Caetani) et onze (via dei Funari). Le dernier étage comporte le même nombre d'ouvertures, aux moulures cependant moins saillantes et sans entablement, au-dessus desquelles prennent place les fenêtres éclairant le grenier.

z09

Le portail d'entrée situé via dei Funari conduit à la cour intérieure, l'une des parties les plus remarquables du palais, dont le côté sud présente une double loggia à triple arcades et deux ordres de pilastres superposés. Sur la balustrade de la loggia supérieure, sont disposés des bustes d'empereurs romains. Les côtés latéraux sont abondamment décorés de bas-reliefs antiques et de médaillons dans des cadres en stuc du xviie siècle et par des bustes d'empereurs romains insérés dans des niches.

La cour est close, côté nord, par un mur formant terrasse, à trois arcades, les deux latérales étant aveugles, et surmonté d'une balustrade. Il permet d'accéder à une seconde cour où une fontaine est accolée au mur du fond.  

Dans la cour, sont exposées des sculptures antiques, posées sur un piédestal. Ces vestiges de l'Antiquité sont les œuvres de la précieuse collection de marbres réunie par les Mattei. Une bonne partie est aujourd'hui conservée au Musée Pio-Clementino, l'un des musées du Vatican.

z11

Profondément religieux, les Mattei choisissent des thèmes bibliques pour la décoration à fresque des pièces du piano nobile, réalisée par des artistes actifs à Rome en 1615. 

D'après Wikipédia

Posté par GirlyMamie à 08:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

17 mai 2017

TIRANA - ALBANIE

Tirana est la capitale et la plus peuplée des villes de l'Albanie. En 2011, sa population était officiellement de 557.422 habitants, mais l'agglomération pourrait approcher le million d'habitants.

z07

C'est le principal centre industriel et culturel du pays. Au cours du XXe siècle, l'économie s'est développée autour des produits agricoles, des textiles, de la construction mécanique et des produits pharmaceutiques. Depuis l'ouverture démocratique de l'Albanie en 1990, la capitale essaie de développer une industrie du tourisme, entravée par l'instabilité politique qui règne dans les Balkans, avec plusieurs conflits militaires dans les années 1990, notamment au Kosovo voisin.

Tirana, mentionné dès 1418 comme un village dans un document vénitien, devient une ville en 1614 quand le général ottoman Sulejman Pasha y construit une mosquée, une boulangerie et des bains turcs. La ville reste de taille modeste jusqu'au début du XXe siècle. En 1910, elle ne compte que 12.000 habitants. Le coup d'envoi de sa croissance est donné par son élévation au rang de capitale en 1920. En 1944, le gouvernement communiste d'Enver Hoxha confirme ce choix.

À la fin de la Seconde Guerre mondiale, pendant laquelle la ville est occupée par les Allemands, la population atteint 60.000 habitants. Suit une période d'expansion industrielle et démographique. À la fin des années 1990, le mouvement s'accentue avec l'arrivée massive d'Albanais du nord du pays.

z10

Depuis quelques années, la capitale souffre de surpopulation, les infrastructures urbaines n'ayant pas été suffisamment adaptées. Il existe des problèmes dans le traitement des déchets, dans l'approvisionnement en électricité, en eau courante. Pourtant, de nouveaux bâtiments sont construits régulièrement (on soupçonne certains promoteurs immobiliers de blanchir de l'argent sale...).

Un autre problème majeur est l'apparition d'une pollution atmosphérique catastrophique, liée essentiellement à l'accroissement anarchique du trafic automobile. La plupart des voitures circulant en Albanie ne sont pas aux normes environnementales européennes. Le carburant utilisé en Albanie contient plus de soufre et de plomb que dans le reste du continent.

Edi Rama, maire de 2000 à 2011, a entrepris des efforts pour rendre sa ville plus attrayante, en taxant les industries polluantes et en rénovant des quartiers et des espaces verts. Ainsi, les berges de la rivière Lana ont été rendues à la nature après la démolition de quartiers insalubres. Il a également promis de s'attaquer au problème de la pollution automobile.

z08 

Toptani Shopping Center

z09 

Cathédrale de la Résurrection

 

Posté par GirlyMamie à 07:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

16 mai 2017

CORPS DE LOGIS

Un corps de logis, appelé aussi corps principal, est un terme utilisé en général en architecture pour désigner le bâtiment principal ou central d'un édifice imposant traditionnel.

Dans la tradition de l'architecture de la demeure, le logis est la partie des bâtiments comportant les appartements des propriétaires. Ces appartements sont des espaces privés composés des pièces où chaque personne d'importance se retire de la société. Ces pièces sont marquées par un usage très spécialisé — y sont compris les boudoirs, les cabinets de toilette — alors que les autres pièces communes sont d'un usage plus polyvalent. Le logement des personnes se fait selon leur rang dans les demeures nobles (par exemple, l'écurie est à l'origine le logement de l'écuyer qui porte l'écu et a charge des chevaux).

01

Palais Pitti, Italie

Le corps de logis dans les demeures importantes contient tous les appartements conçus et les salles les plus importantes qui sont aussi des salles à manger, salons, chambres (salles de réunion). Les salles les plus élégantes dans le bâtiment sont souvent au premier étage (l'étage noble ou piano nobile des châteaux, manoirs ou palais).

La façade de ce corps de bâtiment est la façade principale puisque cette partie de l'édifice comporte l'entrée principale. Elle est fréquemment traitée avec soin puisque donnant l'apparat et on y trouve les avant-corps simulant parfois des pignons terminant des travées transversales non réelles avec des frontons en couronnement, et les arrière-corps légers retraits marquant souvent l'entre-fenêtre des baies.
En fonction du style architectural des bâtiments après le Moyen Âge, des ailes — corps de bâtiment en prolongation ou disposés à l'équerre du corps principal, en général symétriques — peuvent être ajoutées aux extrémités suivant les époques. Elles peuvent aussi se prolonger en arrière. Ces corps de bâtiment correspondent aussi bien à des dépendances qu'à des galeries d'apparat.

02

Slot Zeist, Pays-Bas

Quand l'ensemble contient une place bordée de bâtiments destinée à l'apparat des réceptions avec le corps de logis en fond, cette place s'appelle la cour d'honneur. Le jardin d'agrément se situe derrière. Cette forme, cette disposition est institutionnelle et a donné la forme répertoriée de l'espace théâtral que l'on appelle "entre cour et jardin".

D'après Wikipédia

 

Posté par GirlyMamie à 08:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 mai 2017

AUDITORIUM CLYDE - GLASGOW - ECOSSE - UK

L' Armadillo SEC (connu sous le nom d'Auditorium Clyde) est situé près de la rivière Clyde, à côté du SECC (parc d'exposition).

Les plans pour un nouveau bâtiment, destiné à augmenter la capacité du SECC, sont lancés en 1995. Conçu par les architectes Foster and Partners, le complexe de 3000 sièges est achevé en 1997 et gagne son surnom affectueux de "tatou" en raison de la similitude de sa forme à celle de l'animal du même nom. De nombreuses comparaisons ont été faites avec l' Opéra de Sydney, bien que ce ne soit pas l'inspiration des architectes pour le design, qui était en fait une série de coques de navires entrelacées, en référence au patrimoine de la construction navale de Clyde.

Z02

Le bâtiment est rapidement devenu l'un des plus reconnaissables sur Clydeside et l'une des images emblématiques du Glasgow moderne. Son succès a conduit à la construction d'un troisième lieu sur le complexe, le SSE Hydro.

Il est relié par des passages au centre SEC et l'hôtel Crowne Plaza. Le bâtiment a notamment reçu les auditions écossaises de l'émission Britain's Got Talent 2 à 4 et X Factor 1 à 4. C'est l'endroit où la chanteuse Susan Boyle a été découverte.

Z01

Z03


 

 

Posté par GirlyMamie à 08:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


14 mai 2017

HOTEL DE VILLE DE BALE - SUISSE

L'hôtel de ville de Bâle (en allemand Rathaus Basel) est un édifice du XVIe siècle qui domine la place du marché. Il accueille à la fois les réunions du parlement cantonal et celles du Conseil d'État du canton de Bâle-Ville, institutions qui gèrent également la ville, Bâle n'ayant en effet pas d'administration propre.

z06

z05

Le bâtiment était initialement décoré de fresques peintes aux alentours de 1522 par Hans Holbein le Jeune qui furent perdues au fil du temps ; quelques fragments encore existants sont conservés au musée d'art de la ville.

D'après Wikipédia

 

 

Posté par GirlyMamie à 09:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

13 mai 2017

LUANDA - ANGOLA

Luanda, anciennement São Paulo da Assunção de Loanda, est la capitale de l’Angola en Afrique australe. La ville se situe au nord-ouest du pays sur la côte de l'Océan Atlantique et bénéficie d'un climat tropical sec.

03

Elle devient, à compter de 1627, la capitale administrative de la colonie portugaise de l'Angola. Sa population, longtemps stagnante, commence à croître fortement dans les années 1930. Lorsque l'Angola accède à son indépendance en 1975, la ville compte 600.000 habitants dont un fort contingent de Portugais installés dans les quartiers centraux qui quittent le pays à cette époque. La longue guerre civile (1975-2002) que connaît l'Angola amène une population de réfugiés qui fuit les campagnes dévastées par les combats : la population de la ville atteint environ 5 millions d'habitants en 2008, soit près de 30 % de la population totale d'un pays pourtant très vaste (1,25 million de km²). Luanda rencontre aujourd'hui les problèmes des grandes métropoles du tiers-monde qui ont connu une croissance démographique effrénée : prédominance des bidonvilles, insécurité, accès limité à l'eau courante (moins de 50 % de la population).

Luanda est le principal centre économique du pays et concentre les activités tertiaires et industrielles. 

La ville est fondée en 1575 par Paulo Dias de Novais, un navigateur portugais, sous le nom de São Paulo da Assunção de Luanda. En débarquant sur l’île du Cabo, il trouve une population indigène assez nombreuse et y fait établir un premier noyau de colons portugais : sept cents personnes, dont trois cent cinquante soldats, des religieux, des négociants et des fonctionnaires. La ville est le centre administratif de la colonie d’Angola depuis 1627 (sauf de 1641 à 1648, période durant laquelle la ville est sous le contrôle de la Compagnie néerlandaise des Indes occidentales).

z02

Des années 1550 jusqu'en 1850, Luanda est un centre important pour le trafic d’esclaves vers le Brésil. Quand l’Angola devient colonie portugaise, l’administration de la ville est divisée en quartiers pour les Blancs et quartiers pour les Noirs, en majorité des Kimbundu et des Bakongo. L’armée coloniale surveille les entrées et sorties des Africains dans les quartiers européens.  

Après l'implantation d'un régime républicain au Portugal en 1910, le colonialisme entre dans une nouvelle phase. Les républicains avaient durement critiqué les gouvernements monarchiques pour avoir abandonné les colonies. Le nouveau gouvernement portugais réalise alors la création d'écoles en Angola. Le premier lycée ouvre ses portes en 1919. Pendant les premières années du salazarisme, Luanda est utilisée comme colonie pénitentiaire, et accueille de nombreux condamnés de droit commun.

Le 4 février 1961, des groupes partiellement liés au Mouvement Populaire de Libération d'Angola (MPLA) attaquent les prisons de Luanda afin de libérer des détenus politiques. Simultanément, des postes de police et des baraquements militaires sont attaqués, menant au bilan officiel de sept morts parmi les portugais, quatorze morts et cinquante blessés du côté des Africains. Le lendemain, les bas-fonds des quartiers européens manifestent dans les rues, attaquant les Africains se trouvant sur leur passage. Le 7 février, les quartiers africains font l'objet de raids de représailles, conduisant à la mort de vingt-quatre Africains et de trois colons. Le 15 mars, une insurrection organiséee par l'União das Polpulações de Angola (UPA) éclate dans le Nord-Ouest du pays, et le 21 mars la capitale angolaise abrite 3.850 réfugiés portugais. L'épisode du 4 février est considéré comme l'élément déclencheur de la révolte angolaise.

z03

Après l’indépendance du pays en 1975, la plupart de la population portugaise de la ville part ; de nombreux Cubains arrivent, principalement des soldats. Lors de la guerre civile qui suit l’accession du pays à l’indépendance, la ville est attaquée par les forces du FNLA et des mercenaires portugais. Ces assauts sont repoussés par l'armée gouvernementale et les Cubains lors de la bataille de Kifangondo. La guerre civile entre le MPLA et le UNITA amène de nombreux paysans (notamment des Ovimbundu) à se réfugier en ville.

Depuis 2002, grâce à la paix civile retrouvée et à l'argent du pétrole extrait de gisements offshore situés non loin de la capitale, celle-ci connaît une croissance particulièrement importante de la construction. Le port exporte les principales productions du pays : le pétrole brut et ses dérivés raffinés à la périphérie de la ville, le minerai de fer, le café et les produits de la pêche. Les infrastructures de transport, endommagées par la guerre civile, sont en cours de reconstruction.

D'aprèsWikipédia

 

Posté par GirlyMamie à 08:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

12 mai 2017

ALEJANDRO ARAVENA

Alejandro Aravena, né le 22 juin 1967 à Santiago (Chili), est un architecte chilien. Il est le directeur exécutif d'Elemental. Il a reçu le prix Pritzker en 2016.

z07

Diplômé de l'Université pontificale catholique du Chili en 1992, Alejandro Aravena fonde son cabinet d'architecte en 1994. En juillet 2015, Aravena a été nommé Directeur de la division Architecture de la Biennale de Venise, en ayant la charge de commissaire d'exposition de la 15e exposition internationale d'architecture 2016.

z06

Tours siamoises, Santiago - Edifice Anacleto Anglini, Santiago

 

Posté par GirlyMamie à 06:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

11 mai 2017

HOTEL DE VILLE - LONDRES - UK

L'hôtel de ville de Londres (London City Hall) est le siège de l'Autorité du Grand Londres et de ses organes que sont le maire et l'Assemblée.

Z16

L'édifice est situé sur la berge sud de la Tamise près du Tower Bridge dans le quartier de Bermondsey et le district de Southwark. Dessiné par l'architecte Norman Foster, il est inauguré en juillet 2002.
 
Le bâtiment a la forme d'un bulbe, spécialement dessiné pour réduire sa surface et ainsi favoriser les économies d'énergie. Sa forme a souvent été comparée à celle du casque de Dark Vador, à un casque des Daft Punk, à un œuf mal formé, à un cloporte ou encore à un casque de moto. L'ancien maire de Londres, Ken Livingstone, lui a donné le surnom de « glass testicle » (testicule de verre)...

Z19

Les architectes avaient imaginé ce bâtiment comme une sphère géante suspendue au-dessus de la Tamise mais ont finalement choisi une forme plus conventionnelle. Cependant, le bâtiment ne possède pas de façade avant, ni de façade arrière comme un bâtiment classique et sa forme dérive de celle d'une sphère. Il mesure 45 mètres de haut (10 étages). Le bâtiment a été construit pour être le plus « vert » possible. En effet, il est directement exposé aux rayons du soleil. Sa forme géométrique, dérivée d’une sphère, ainsi que les fonctionnalités internes du bâtiment ont été pensées de manière à fournir le meilleur rendement énergétique. On estime que le bâtiment consomme un quart de l’énergie consommé par un bâtiment classique de la même taille. De plus, il utilise de l’eau froide provenant du sol pour se ventiler (pas de ventilation électrique). Après avoir servi pour la ventilation, cette même eau est injectée dans les chasses d’eau des toilettes. Dans les bureaux, la chaleur dégagée par les ordinateurs et les lumières est recyclée. Depuis août 2007, des panneaux solaires ont été installés.

Z17

Z18

 

 

Posté par GirlyMamie à 07:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

10 mai 2017

CHATEAU DUCAL DE SZCZECIN - POLOGNE

Le château ducal de Szczecin était la résidence officielle de la Maison de Poméranie.  

Le château a été construit sur le site d'une cour ducale bois au XIIe siècle. Il est profondément remanié au XIVe siècle, sous Barnim III le Grand. Détruit en 1944, il a été reconstruit pendant les années 1958−1980 en conservant son style maniériste poméranien. 

Le château est le siège de l'opéra, du musée et du Centre d'information touristique et culturel. De nombreux évènements culturels sont organisés dans la cour intérieure.

z03

z04

D'après Wikipédia

 

Posté par GirlyMamie à 07:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,